Dites, si c’était vrai (Jacques Brel) – vidéo –

Très beau texte de Jacques Brel, que je viens de trouver sur YouTube grâce à une visite que je fis il y a quelques minutes sur le blog de Jacques Mercier (visitez vous aussi : http://jacquesmercier.wordpress.com/2010/12/22/nos-archives/#comment-633)

 

Publicités

Si j’avais su…

Si j’avais su hier soir quand je suis allé me coucher… que je ne te reverrai pas….
Même fatigué j’aurais du entrer dans ta chambre et te dire bonsoir un baiser sur ta joue….

 

Si j’avais su quand tu as fermé la porte ce matin, que ce serait la dernière fois que tu la fermais…
Je t’aurais fait une étreinte et  t’aurais dit combien je t’aimais….

Si j’avais su que c’était la dernière fois que j’entendais ta voix…

J’aurais enregistré chaque parole et pourrais les réentendre chaque jour…..

Si j’avais su que je ne te reverrai pas, chaque minute passée avec toi je l’aurais étirée tant de fois…
Au lieu d’être toujours pressé de terminer…
De courir après le temps tout le temps…..

Si j’avais su…

Pourquoi dans ce temps-là on n’a pas droit à une deuxième chance….
Pour rattraper tout ca ne serait-ce qu’une fois….

Un autre jour pour dire je t’aime tant….
Pour dire combien tu es important…
Te serrer si fort contre mon coeur….

Si j’avais su tout ça….

Pourquoi attendre le temps des regrets….
Personne ne sait de quoi sera fait demain….

Ne laissez pas cette chance vous filer entre les doigts….
Car pour cela il n’y a pas de deuxième fois….

Dites je t’aime a chaque instant….
Prenez ceux que vous aimez et serrez-les contre votre coeur…

Vous serez de ceux qui ne diront pas si j’avais su….

 

(trouvé sur le Net)

Credo de la Paix

Je suis coupable de guerre, quand j’exerce avec orgueil mon intelligence au détriment de mon semblable.

Je suis coupable de guerre, quand je dénature les opinions des autres qui diffèrent de la mienne.

Je suis coupable de guerre, quand je montre du mépris pour les droits et les biens d’autrui.

Je suis coupable de guerre, quand je convoite ce qu’un autre a honnêtement acquis.

Je suis coupable de guerre, quand je cherche a conserver ma supériorité de position en privant les autres de leur opportunité d’avancement.

Je suis coupable de guerre, si j’imagine que mes parents et moi nous sommes des privilégiés.

Je suis coupable de guerre, si je crois qu’un héritage me donne le droit de monopoliser les ressources de la nature.

Je suis coupable de guerre, quand je crois que d’autres gens doivent penser et vivre comme moi.

Je suis coupable de guerre, quand je fais dépendre le succès dans la vie du seul pouvoir de la réputation et des richesses.

Je suis coupable de guerre, quand je pense qu’il faut régler les pensées des gens par la force plutôt que par la raison.

Je suis coupable de guerre, quand je crois que le Dieu que je conçois est celui que les autres doivent accepter.

Je suis coupable de guerre, quand je pense que le pays natal d’un homme doit nécessairement être le lieu de son gagne-pain.

 

(auteur : anonyme) 

http://www.brazilianartists.net/home/flags

Etats-Unis
rouge : américains pour la guerre en Irak
blanc : américains contre la guerre en Irak
bleu : américains ne sachant pas où se trouve l’Irak
 
Europe
bleu : consommation de pétrole
jaune : production de pétrole
 
Chine
rouge : adolescents de 14 ans qui travaillent
jaune : adolescents de 14 ans qui étudient
 
Somalie
bleu : femmes qui ont subi une mutilation génitale
blanc : femmes qui n’ont pas subi une mutilation génitale
 
Colombie
rouge : exportation de bananes
bleu : exportation de café
jaune : exportation de cocaïne

Burkina Faso
rouge : enfants qui meurent avant d’avoir un an
vert : enfants qui meurent avant d’avoir 3 ans
jaune : enfants qui atteignent l’âge adulte
 
Brésil
vert : personnes vivant avec moins de 10 $ par mois
jaune : personnes vivant avec moins de 100 $ par mois
bleu : personnes vivant avec moins de 1 000 $ par mois
blanc : personnes vivant avec plus de 100 000 $ par mois
 
Angola
rouge : personnes infectées par le virus HIV
noir : personnes infectées par la malaria
jaune : personnes ayant accès aux soins médicaux