Un poème de Clementia : Les modernes solitudes

Les modernes solitudes

 

 
Dans les demeures de moderne solitude
Chacun est face à son écran
Téléviseur, console de jeux, ordinateur
Se créant une vie de fictions
Images en trois dimensions
Des écouteurs rivés sur les oreilles
Plongé dans un univers sonore
De rythmiques pseudo-orchestrées
Coupé du monde, abruti de bruits
 
 
Les modernes solitudes se vivent
Entourées de gens solitaires
Chacun dans sa propre bulle virtuelle
Oubliant son entourage proche
Pianotant sur un clavier
Des courriels et des émoticones
Ou numérotant sur téléphone portable
Mini-messages incompréhensibles
Langage abrégé incroyable
 
Les gens ne se parlent plus
Dans le quotidien réel
Ils se réfugient dans la dérision
D’une vie virtuelle
Des illusions d’amitiés
Des tribus à géométrie variable
Vivant le temps d’une connexion
Des pseudonymes tarabiscotés
Pour s’inventer des identités
 
Mais quelle vie dangereuse
Chacun se retrouve tout seul
Dans la joie et dans la peine
Surtout seul dans les soucis
Les masques et les miroirs
Les fantasmes ou les fictions
Vous font parfois perdre pied
L’inconnu peut vous piéger
Ou vous déstabiliser
 
Même si la solitude
A des attraits incontestables
Ne coupez pas tous les ponts
Gardez le contact avec vos proches
Si la fiction et le virtuel
Des miroirs aux alouettes
Ne durent qu’un temps
La vie de chair et de sang
L’âme et ses doux sentiments
Sont le seul bien véritable

 

© Clementia

31  mai 2006

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s