Un poème de Clementia : Battements de coeur, battements d’ailes

Battements de cœur, battements d’ailes
 
 
Nos battements de cœur
Amour à tire d’aile
Pensées battements d’ailes
Nos frissons crève-cœur
 
Lorsque nos corps se frôlent
Nos âmes s’interpellent
Nos chemins parallèles
L’attente des paroles
 
Dans ce long cache-cache
Que d’interrogations
Et trop d’hésitations
Mais il faut que tu saches…
 
La feuille verte belle
Trèfle porte-bonheur
Apporte dans mon cœur
La douce ritournelle
 
Pour que volent au vent
Les quatre petits cœurs
Symbole du bonheur
Je te veux pour amant

 

21 juin – 11 septembre 2006
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s