Au sujet de l’amour

Aimer c’est accepter l’autre, avec ses imperfections.

Dans un couple, très vite on découvre l’imperfection de l’autre. Le TOI réel n’est pas le TOI rêvé. Toi tu es imparfait, égoïste ; tu ne réponds pas à toutes mes attentes. MOI je suis déçu, frustré, mécontent, contrarié, insatisfait. L’amour vrai doit accepter la réalité de l’autre et son incapacité à répondre pleinement à nos désirs et à nos attentes.

Construire un couple heureux c’est laisser l’autre libre d’être lui-même. Le bonheur conjugal repose de façon déterminante sur la capacité de chacun à accepter son partenaire tel qu’il est, à renoncer à le changer, à le manipuler, à le contrôler. Pour cela il faut de la maturité émotionnelle et affective, c’est-à-dire la capacité d’accepter l’imperfection de l’autre et les frustrations qu’elles engendrent.

Pourquoi y a-t-il plus de divorce aujourd’hui ? Parce que nous vivons dans une culture hédoniste qui ne nous prépare pas à vivre avec nos frustrations. Il faut s’épanouir, se réaliser, vivre au plus près de ses désirs. Notre société a mis en avant les valeurs immatures et narcissiques de l’adolescence : le plaisir et rien que le plaisir. C’est le tout, tout de suite. Depuis la nuit des temps, les jeunes regardaient les adultes et cherchaient à leur ressembler. Depuis 68 les adultes ont voulu copier les ados et en cela ils n’aident pas les jeunes à devenir adultes. On se proclame sexuellement libérés et amoureusement épanouis. Pourtant il n’y a jamais eu autant de divorces et de ruptures, de solitude et de mal être, de consommation d’antidépresseurs et de consultation de psy.

Aimer c’est donner.

On ne peut vivre une vie de couple heureuse avec un grand MOI et un petit toi. Vivre centré sur son MOI mène à la solitude, à l’amertume et à la colère. Il faut sortir de son propre univers pour entrer dans l’univers de l’autre, le comprendre, le connaître, connaître ses besoins et chercher à y répondre. Donner le meilleur de soi-même à son partenaire, chercher à le valoriser, à l’encourager … Philippe CABIN écrit, dans la revue « Sciences humaines » (fév. 1999) : "Mai 68 … c’est l’affirmation d’un individu … narcissique : soyez libre, épanouissez-vous, soyez-vous même… Cet idéal d’individu conquérant capable de se débrouiller seul, a donné naissance à un individu inquiet, indéterminé, fragilisé."

La Bible décrit ainsi le vrai amour, l’amour agapé (c’est le troisième terme grec pour l’amour, celui qui décrit l’amour que Dieu a pour nous):
« L’amour est patient, il est plein de bonté, il n’est pas envieux. Il ne se vante pas, il ne s’enfle pas d’orgueil. L’amour ne fait rien de malhonnête, il ne cherche pas son intérêt. Il ne s’irrite pas, il ne soupçonne pas le mal. Il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de a vérité. L’amour excuse tout. L’amour croit tout, l’amour espère tout. L’amour supporte tout. » (1ère épître de saint Paul aux Corinthiens 13 :4-7)

N’est-ce pas l’amour que vous désirez recevoir ?

Aimer c’est vouloir aimer, décider d’aimer, choisir d’aimer, s’engager à aimer au-delà du ici et maintenant.

Aimer l’autre et se donner à lui, c’est devenir vulnérable. Pouvez-vous vous imaginer de vous donner à quelqu’un totalement, entrer dans une relation d’intimité profonde telle que vous devenez transparent, qu’il/elle connaît vos sentiments, vos peurs, vos aspirations… sans confiance ?

Le Petit Prince dit : « Les hommes ont oubliés cette vérité: tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé ».

On entre aujourd’hui dans le mariage en laissant la porte ouverte : on se marie, avec la pensée que si ça ne va pas, on se séparera. Cela n’aide pas à dépasser ensemble les inévitables conflits et à se battre pour son couple et sa famille.

Ainsi, pour construire un couple heureux, l’amour a besoin d’un de toutes les dimensions de l’amour :
– L’amour éros : "J’ai envie de toi" ; c’est l’attirance physique, le plaisir
– L’amour philia : "J’ai envie d’être avec toi" ; ce sont les sentiments, l’amitié
– L’amour agapé : "Je m’engage à t’aimer" ; c’est le don de soi à l’autre
Eros, philia et agapé sont les 3 composantes qui portent l’amour et le font grandir. Le « oui » de l’eros ou de PHILIA ne sont pas trop durs à donner tant que le désir et les sentiments sont là. Mais Le bonheur du couple ne peut durer et se développer qu’avec le « oui » de l’agapé.

(source : Joéliah sur www.amourdelumiere.com)

Publicités

Une réflexion sur “Au sujet de l’amour

  1. Marc dit :

    L\’amour, vaste sujet. Mais je ne crois pas qu\’il existe de recette de l\’amour parfait! Et d\’abord, l\’amour parfait existe t\’il? Ne peut on pas confondre l\’amour et la "violence du sentiment" (Octave Mirbeau "Le jardin des suplices") ? Ou alors voir l\’être aimé comme une utopie, une quette sans fin? Ou encore comme un but ultime (Joseph Bédier "Le Roman de Tristan et Iseut")?Ou tout simplement ne peut on pas aimer parce qu\’on aime aimer (Amabam Amare de St Augustin)?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s