Je voudrais tant te dire

Je voudrais tant te dire toute cette tendresse
Cette douce chaleur qui enflamme mon cœur
Mais les mots se bousculent et restent ridicules
Et ma voix ne peut dire les plus belles caresses

Je voudrais tant te dire que le son de ta voix
Est pour moi une chose plus douce que les roses
Mes pensées sont confuses dans mon cœur l’amour fuse
Je ne sais pas te dire ce que tu es pour moi

Je voudrais tant te dire que ta chaude présence
Est toujours avec moi partout où que l’on soit
En un rêve éveillé fait de douces caresses
Je suis émerveillée de vivre ta tendresse

Est-il besoin de dire combien on se ressemble
Et combien nos pensées sont sans cesse les mêmes
Combien on s’est aimés combien toujours on s’aime
Comme il est bon de vivre d’être à toujours ensemble.

– Clementia –

Publicités

2 réflexions sur “Je voudrais tant te dire

  1. Unknown dit :

    C\’est le 2ème commentaire que je vous laisse. J\’espère ne pas encombrer l\’espace.Ce poème "Maman", m\’a fait penser à la mienne qui malheureusement est déjà partie. Mais en même temps je me dis qu\’elle est toujours là, puisque "la mort n\’est rien…" elle est (ma mère) " "…juste dans la pièce à côté".Merci pour ces moments de tendresses, de souvenirs,Même si beaucoup de maladresse reste sans guérir.J\’ai tant aimé, ma famille, mes amis(es), mais le temps presse, je risque de partir.Pour tous ceux que j\’aime et qui m\’aiment, oubliez votre détresse, gardez nos souvenirs.

  2. clementia dit :

    Merci Dyn pour tous ces encouragements, qui me font bien plaisir. Je suis très heureuse de voir que mon blog est lu. Il y a bien assez de place pour tous les messages que chacun souhaite déposer ici… l\’espace vous est ouvert !Si mon père a quitté depuis plus de cinq ans déjà cette vallée de larmes, ma mère est encore en vie et je veux lui montrer souvent qu\’elle compte beaucoup pour moi. Maintenant que les places autour de nous se vident au fur et à mesure sous l\’oeuvre de l\’Ankou (personnification bretonne de la mort…) ou de la Faucheuse, je me rends compte qu\’il faut vraiment montrer notre amour à nos compagnons sur le chemin de la vie (famille, amis, mais aussi voisins, connaissances, etc) tant qu\’ils sont auprès de nous. C\’est urgent, car on ne sait jamais combien de temps nous reste encore pour être heureux et en faire profiter les autres ! Bisous,Clementia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s